Ambiance de cave …

acave.jpg

En ce moment, je vis dans deux mondes. Celui du dehors, le vôtre, dans lequel il fait d’ailleurs très chaud (encore 33° cet après midi !), et celui de la cave, plus sombre, plus frais, silencieux et comme concentré. Quand on ouvre la porte de la cave, on la referme aussitôt, et on se surprendrait presque à y chuchoter. Il y règne une drôle d’ambiance, presque sérieuse. Si on tend l’oreille on entend les raisins travailler même sans coller son oreille contre la paroi de la cuve. Ça travaille, en effet, mais lentement, particularité de cette année (mais les vinifications ont été conduites bien différemment).

acuve.jpg

On passe plusieurs fois par jour, voir si tout va bien, écouter et sentir, et les jus sont dégustés matin et soir, les chapeaux mouillés par remontage ou pigeage, et tout est noté scrupuleusement sur le cahier de cave … Parfois c’est amusant de relire les impressions de dégustation de la veille car le lendemain cela peut être totalement l’inverse !

acachie.jpg

Les grenache sont en pleine effervescence, sans aller toutefois trop haut dans les températures (25° au maxi), et avec des arômes très variés selon les deux cuves -avec rafle et sans rafle- ce qui va m’amener à faire une cuvaison longue pour la cuve éraflée et à décuver demain ou après demain, sans attendre la fin de fermentation, pour la cuve rafles entières. Même avec des rafles mûres, ça suffit.

Le grenache qui avait posé problème de malo poursuit tranquillement sa malo mais la volatile ne grimpe plus et la fermentation alcoolique se poursuit aussi. Rien ne va mal pour le moment, et il est analysé tous les deux jours.

Le viognier ira au bout de ses sucres ! Et ne sera donc pas un doux ! Pour le moment il est très bon et moi je le trouve plutôt prometteur, nous verrons !

aamph.jpg

En ce moment, nous n’avons jamais eu autant de visites ! Ça fait très plaisir, vraiment, de voir que vous êtes si nombreux à lire ce blog et à avoir ensuite envie de venir à la cave pour goûter les jus, écouter les explications, apprendre à décuver, à prendre les mesures de densité et température … (même si je déplore la perte de deux mustimètres cette semaine ;)) mais c’est vrai que c’est fragile … !

En tous cas ces « portes ouvertes » pendant vinif sont bien agréables et donc n’hésitez pas, mais plutôt en fin d’après-midi quand il fait moins chaud ou fin de matinée si possible …

 Il reste encore du travail car il y aura encore 2 grenaches à décuver et presser, et des autres cuves à soutirer, plus le blanc !

A bientôt pour la suite …

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus